Prostatite

La prostatite :est une inflammation de la prostate causée, dans la très grande majorité des cas, par une infection. L'infection est généralement contractée au cours de rapports sexuels. La prostate est l'organe ou se lie le système reproducteur et le système urinaire. Il est important de traiter la prostatite avant que la contamination ne s'étende aux épididymes et aux testicules. Le traitement est à base d'antibiotiques.

Classification

On distingue la prostatite aiguë:, qui survient au cours d'une crise unique et intense, et la prostatite chronique:, qui peut perdurer plusieurs mois.

Causes

Causes primaires

La prostatite est dans l'extrême majorité des cas d'origine bactérienne. Plusieurs types de bactéries peuvent être à la source de l'infection, la plus fréquente étant l'e.coli une bactérie que l'on retrouve, en temps normal au sein de l'intestin. D'autres bactéries et germes peuvent être responsables (mycoplasmes, streptocoques, chlamydiae, gonocoques,,...)

Causes secondaires

Pratiques sexuelles à risque: certaines pratiques sexuelles favorisent la mise en contact du système urinaire avec des souche de bactérie e.coli. la plus importante d'entre elle étant la pratique de la sodomie sans préservatif.

Dysfonctionnement urinaire: un volume d'urine quotidien trop faible favorise la remontée des bactéries le long de l'urètre vers la vessie et la prostate. Chez les hommes de plus de 50 ans, l'augmentation du volume de la prostate peut gêner ou freiner l'évacuation de l'urine. Une petite quantité d'urine n'est pas évacuée lors de la miction ( on parle, en termes médicaux de "stase urinaire") et favorise la prolifération bactérienne.

Symptômes

En cas de prostatite aiguë, les principaux symptômes sont :

Fièvre: généralement supérieure à 38,5 pendant plusieurs jours. L'état fébrile s'accompagne de frissons, et d'un épuisement général.

Douleur au moment d'uriner: uriner déclenche une sensation de brûlure. En médecine on parle de dysurie.

Besoin fréquent d'uriner : le besoin pressant et continu d'uriner même lorsque la vessie est vide s'appelle en médecine la pollakiurie.

Dans certains cas le patient peut observer un écoulement purulent au niveau du méat urinaire.

Urine trouble: l'aspect trouble de l'urine évoque la présence de pus ( lymphocytes détruits) dans l'urine.

Douleurs péri-anales: des douleurs chroniques au niveau de la zone anale sont souvent décrites.

Douleur au moment d'uriner: la douleur est décrite comme moins intense que dans le cas des prostatites aiguës. Le niveau de gêne fluctue avec le temps et reste généralement supportable.

Diagnostic

Examens basiques

En cas de suspicion de prostatite médecin va d'abord procéder par un interrogatoire visant à rechercher des facteurs de risques objectifs. Des rapports sexuels non protégés, notamment la sodomie permettent d'évaluer la probabilité d'une prostatite.

Examen de l'urètre et du méat urinaire: le médecin va rechercher un éventuel écoulement purulent.

Examen de la prostate: le diagnostic de prostatite demande dans la plupart des cas une confirmation par toucher rectal. La prostate va apparaître chaude, douloureuse et parfois enflée.

Examens complémentaires

Examen cytobactériologique des urines (ECBU) :: il s'agit d'une analyse effectuée en laboratoire visant à identifier le type de bactérie responsable de l'infection.

Antibiogramme : l'antibiogramme est réalisé en même temps que l'ECBU. il s'agit d'un test visant à déterminer le type d'antibiotique le plus efficace.

Hémoculture:: l'hémoculture est un examen visant à repérer la présence éventuelle de bactéries dans le sang. Le sang est normalement stérile, la présence de bactéries peut faire craindre un choc septique qui représente une urgence médicale absolue. L'hémoculture n'est réalisée qu'en cas de symptômes sévères.

Traitement

Comme pour toute infection, le traitement de la prostatite aiguë repose sur la prise d’antibiotiques. La famille des fluoroquinolones est la plus utilisée à l'heure actuelle:

Dans les cas les plus bénins:: le traitement est suivi à domicile pendant une durée de 15 à 25 jours.

Dans les cas sévères:: une hospitalisation sera nécessaire afin de pratiquer une antibiothérapie à haute dose par intraveineuse ( injection d'antibiotiques).

La prise en charge de la prostatite chronique est un traitement difficile et de longue haleine. Il n'y a malheureusement pas de solution médicale "miracle" et le traitement repose pour beaucoup sur des règles d'hygiène de vie.

Prévention

Prévenir l'apparition ou la récidive de la prostatite suppose de suivre des règles d'hygiène de vie:

Limiter la consommation d'épices et d'aliments irritants.

Boire de grande quantités d'eau
: le flux urinaire va limiter le temps de séjour de l'urine et donc limiter la prolifération bactérienne.

Eviter les pratiques sexuelles à risques: rapports non protégés ( a fortiori la pratique de la sodomie). En cas de rapport non protégé le fait d'uriner juste après le rapport va permettre de '' nettoyer " l'urètre et limiter le risque d'infection.