Infection urinaire

Les infections urinaires chez l'homme

Les hommes et les femmes présentent un niveau de risque très différent vis à vis des infections urinaires. Pour des raisons anatomiques (notamment la longueur de l'urètre), les hommes un risque faible de de cystite. En revanche, la jonction du système urinaire et des organes reproducteurs expose l'homme à des infections de la prostate ou des épididymes.

Causes

  • Sexualité: Les infections sexuellement transmissibles sont donc la source principale d'infection du système urinaire chez l'homme (alors que ce mode est marginal chez la femme). Les bactéries les plus fréquemment impliquées dans les infections urinaires masculines sont les gonocoques et les chlamydia respectivement responsables de la gonorrhée et de la chlamydiose.
  • Anatomie: après 50 ans la plupart des hommes connaissent une augmentation du volume de la prostate. La prostate va comprimer l'urètre et empêcher la vidange complète de la vessie. Le temps de séjour de l'urine s'allonge, et le risque de prolifération bactérienne devient plus élevé. Les troubles affectant la prostate sont ainsi la cause principale d'apparition de la cystite chez l'homme.
  • Troubles neurologiques: une lésion ou une pathologie nerveuse peut entraîner des difficultés lors de la miction. Il devient plus difficile de vider complètement la vessie. Ceci entraîne une stase urinaire (stagnation de l'urine au sein de la vessie) qui à son tour accroît le risque d'infection.
  • Diabète: le diabète augmente considérablement le risque de cystite chez l'homme et la femme. En cas de diabète, une partie du sucre présent dans le sang va être évacué par les reins. La présence de sucre au sein de l'urine va favoriser la prolifération des bactéries. Les diabétiques doivent être particulièrement concernés par les règles de prévention.
  • Calculs rénaux: les hommes ont un risque accru de formation de calculs rénaux. Même s'ils sont de petites tailles et ne se manifestent par aucun symptômes particuliers, les calculs peuvent freiner le flot urinaire et favoriser la formation d'un foyer infectieux au niveau du rein et entraîne un risque accru de pyélonéphrite.

Symptômes

  • Urétrite: l’urétrite, l'inflammation de l'urètre, est provoquée, dans la majorité des cas, par une bactérie de type gonocoque. L'infection est connue sous les noms de gonorrhée, blennorragie ou dans le langage populaire de "chaude-pisse". L'urétrite se signale par une sensation intense de brûlure lors de la miction, et, dans le cas d'une origine infectieuse, par unn écoulement de pus visible au niveau du méat urinaire.
  • Cystite: la cystite se manifeste chez l'homme -comme chez la femme- par une sensation de brûlure au moment d'uriner, une envie très fréquente d'uriner même lorsque la vessie est pratiquement vide (on parle en médecine de pollakiurie) et des douleurs ressenties dans la zone basse de l'abdomen. L'urine peut prendre un aspect trouble voir laiteux dû à la présence de pus.
  • Prostatite: la prostatite se manifeste par une douleur profonde ressentie au niveau du bas de l'abdomen qui peut irradier ver l'anus ou le ventre et parfois une douleur vive au moment de l'éjaculation comme de la miction.