Infection urinaire

Dysurie

Étymologiquement, le terme dysurie recouvre toutes les difficultés à uriner. En pratique, le terme est fréquemment utilisé pour désigner spécifiquement les douleurs lors de la miction.


Qu'est-ce qu'une dysurie?

La dysurie est un dysfonctionnement de l'évacuation de l'urine (miction), elle peut se manifester de plusieurs manières:

  • La miction n'est pas immédiate: un délai de plusieurs secondes s'écoule avant le début effectif de la miction.
  • Le jet est faible: la vessie doit normalement se vidanger en moins de 30 secondes. Si le débit faibli normalement avec l'âge, une miction durant plus d'une minute est caractéristique d'une dysurie.
  • Le jet est intermittent: la miction s'interrompt à plusieurs reprise, il faut "forcer" sur la vessie.
  • La miction est douloureuse: une sensation de brûlure au niveau du méat urinaire est caractéristique d'une infection des voies urinaires.

Dysurie ou pollakiurie?

La pollakiurie est un besoin impérieux anormalement fréquent d'uriner. la différence de la dysurie, il n'y a pas de difficulté à uriner en cas de pollakiurie (la miction commence instantanément et n'est pas ni interrompue,ni lente ni difficile).

Causes

  • troubles nerveux: au moment de la miction, les muscles entourant la vessie se contractent tandis que les muscles fermant l'urètre se relâchent. Une pathologie affectant les signaux nerveux peut affecter la coordination des deux mouvements, ou la capacité de contraction de la vessie. Le diabète, la maladie de Parkinson, la sclérose en plaque peuvent provoquer une dysurie (à noter que la dysurie n'est que rarement le signe initial menant au diagnostic de ces maladies).
  • blocage mécanique: un obstacle bloquant le passage de l'urine au niveau de l'urètre, ou un rétrécissement du diamètre de l'urètre peuvent réduire le débit urinaire.

Chez l'homme

  • Dysurie prostatique: L'augmentation, avec l'âge du volume de la prostate est la cause de la majorité des cas de dysurie chez l'homme après 50 ans. La prostate, en augmentant de volume, va comprimer l'urètre et provoquer la dysurie.

Diagnostic

La dysurie est confirmée par un examen de débimétrie. Le patient urine dans un appareil médical qui va mesurer les différentes variable de la miction (volume total, durée, débit). L'examen est généralement associée à une échographe de la vessie qui va permettre d'évaluer la présence d'urine résiduelle après la miction. La recherche de la cause de la dysurie va être la phase principale du diagnostic.

Complications

Une dysurie chronique peut entraîner différentes complications:

  • Pyélonéphrite: Un blocage du flux urinaire au niveau de l'urètre conduit à augmenter la contraction de la vessie. Le fait de forcer la miction peut renvoyer de l'urine vers les reins et provoquer une infection appelée pyélonéphrite.
  • Diverticules vésicaux: Un diverticule vésical est une hernie localisée au niveau de la paroi de la vessie. Un renflement va apparaître avec le temps et se développer jusqu'à former une poche. Bien que bénins, les diverticules peuvent augmenter le risque d'infections.

Traitement

Le traitement va dépendre de la cause de la dysurie.