La "chaude-pisse"

La chaude-pisse est le terme familier désignant la gonorrhée. Il s'agit d'une infection de l'urètre provoquée par des bactéries de type gonocoques. L'infection se transmet lors de rapports sexuels. Le traitement de la gonorrhée est essentiellement à base d'antibiotiques.

Causes

Causes primaires

La "chaude-pisse" se contracte lors de contacts sexuels avec un individu porteur de la bactérie ( gonocoques).

causes secondaires

Rapports sexuels multiples : augmenter le nombre de partenaires sexuels accroît mécaniquement le risque de mise en contact et de contamination.

Groupe à risques

Les groupes les plus touchés sont les femmes de 15 à 19 ans et les hommes de 20 à 24 ans. La période d’incubation est habituellement de 2 à 7 jours.

Dans plus de la moitié des cas des hommes et des femmes peuvent être des porteurs asymptomatiques.

Symptômes

Dysurie: le symptôme le plus notable est une intense douleur au moment de la miction. Une sensation de brûlure intense survient quelques jours seulement après la contamination.

Écoulement purulent: un écoulement blanchâtre au niveau du méat urinaire ( l'orifice de sortie de l'urine) est souvent observé.

Démangeaisons au niveau de l'urètre.

Évolution

Chez l'homme

Si elle n'est pas traitée l'infection peut disparaître spontanément ou au contraire s'étendre aux organes du système reproducteur ( prostate, épididymes, testicules) ou (plus rarement) vers la vessie. Dans certains cas rares, l'infection peut atteindre un organe distant, au niveau de la peau ou des articulations.

Vers les organes reproducteurs, l'infection peut atteindre la prostate et provoquer uneprostatite aiguë ou chronique , ou continuer vers les épididymes et les testicules. Les infection des épididymes (épididymite) et surtout des testicules (orchite) sont des complications sérieuses qui peuvent entraîner une stérilité.

Chez la femmes

Les complications sont plus importantes pour la femme. L'infection, si elle s'étend vers les voies urinaire peut provoquer un rétrécissement de l'urètre et des cystites chroniques.

Lorsque l'infection touche les organes sexuels, elle peut provoquer une cervicite ( une infection du col de l’utérus)

Traitement

Le traitement est à base d'antibiotiques. La famille d'antibiotiques la plus utilisée à l'heure actuelle est la famille des fluoroquinolones . Les céphalosporines sont aussi utilisés.

Avec l'apparition de résistances, la prise d'antibiotiques est aujourd'hui plus encadrée:

Les antibiotiques sont adaptés à la souche impliquée dans l'infection par un antibiogramme.

La prise du médicament se fait en une fois en cabinet médical. L'antibiotique le plus prescrit, à l'heure actuelle, est le céfixime.

Les individus ayant eut un rapport sexuel avec la personne infectée dans les 60 jours avant l'apparition des premiers symptômes doivent elles aussi suivre le même traitement.

Prévention

L'usage du préservatif réduit le risque de contamination. Le fait d'uriner rapidement après un rapport sexuel à risque peut aussi réduire le risque.