Infection urinaire: les solutions

Bien que sans gravité dans la majeure partie des cas, les infections urinaires peuvent devenir une gêne au quotidien et gacher la vie. Infection urinaire.org est le site le plus complet pour connaitre les symptômes et les traitements des infections urinaires chez l'homme et la femme. Vous trouverez sur le site une information complète sur les remèdes et les règles de prévention pour que l'infection urinaire ne soit pour vous qu'un mauvais souvenir.

Nouveaux articles en ligne

Infection urinaire chez l'enfant
Traitement des infections urinaires chez l'enfant

Anatomie

En médecine, on rassemble sous le terme d'infection urinaire les infections qui touchent une ou plusieurs parties du système urinaire:

L'urètre: le conduit qui chez la femme permet d'évacuer l'urine, (et le sperme chez l'homme) . Une infection de l'urètre provoque une urétrite une inflammation souvent très douloureuse qui peut provoquer d'intenses sensations de brûlure lors de la miction (le fait d'uriner). L'urétrite est l'infection urinaire la plus fréquente chez l'homme.

La vessie: lorsque les bactéries remontent l’urètre et prolifèrent au sein de la vessie, elles produisent une inflammation de la vessie: la cystite. La cystite est la plus fréquente des infections urinaires chez la femme.

les reins: les bactéries peuvent remonter plus loin jusqu'aux reins ou elles provoquent une forme sévère d'infection urinaire : la pyélonéphrite.

Hommes et femmes : des différences importantes

Des différences anatomiques expliquent pour une part les différences de prévalence des infection de la vessie : la longueur de l'urètre est chez l'homme bien plus importante que chez la femme ce qui limite la migration des bactéries depuis le méat jusqu'à la vessie.

Chez la femmes les voies sexuelles et urinaires sont distinctes. Chez l'homme, en revanche, les voies urinaires peuvent conduire l'infection jusqu'aux organes de la reproduction ( prostates, épididymes, testicules).

Chez l'homme

Le type d'infection le plus fréquent chez l'homme est l'urétrite, une infection de l’urètre. Elle provoque une sensation de brûlure lors de la miction (ce qui vaut à cette pathologie la dénomination courante de ''chaude pisse'').

.Avec l'age (particulièrement à partir de 50 ans) les hommes peuvent développer une hyperplasie de la prostate qui va augmenter le risque d'infection urinaire. La prostate en prenant un volume plus important va gêner le fonctionnement normal de la vessie, l'urine va séjourner plus longuement au sein de la vessie ce qui favorise la rétention des bactéries. Les bactéries ne sont pas correctement évacuées par le flot d'urine et sont plus susceptibles de provoquer une infection.
Voir infection urinaire chez l'homme

Chez la femme

Le type d'infection le plus fréquent chez la femme est la cystite, l'infection de la vessie. Cela est dû, pour partie, à des différences anatomiques mais aussi physiologiques: l'impact des hormones féminines sur la composition de l'urine en font un milieu plus favorables à l'expansion des bactérie. C'est notamment le cas chez la femme enceinte. La grossesse va en effet provoquer une élévation du Ph de l'urine (donc une baisse de son acidité) et dans certains cas une augmentation de sa teneur en sucre (ce qui peut survenir en cas de diabète gestationnel).
Voir Infection urinaire chez les femmes.

Les causes

Hygiène

Les bactéries les plus impliquées sont de la la famille esherishia coli . Il s'agit de bactéries qui prolifèrent naturellement au sein de l'intestin. On les retrouve en grande quantité sur la surface de l'anus. Un défaut d'hygiène anale peut provoquer une contamination des sous-vêtements qui à leur tour vont transmettre la bactérie vers les voies urinaires. Encore pour des raisons anatomiques, les femmes sont bien plus à risque pour ce mode de transmission.

Transmission sexuelle

Certaines bactéries infectant les voies urinaires sont transmises lors des rapports sexuels. Les hommes sont plus à risque, les voies urinaires de l'homme étant plus exposées lors des rapports sexuels. Les bactéries impliquées dans la survenue d'infections transmises sexuellement (IST: infection sexuellement transmissible) sont spécifiques. Il s'agit dans la majorié; des cas des chlamydias et des gonocoques.
Ce sont ces bactéries qui provoquent le plus souvent ce que l'on appelle trivialement la "chaude pisse" (blennorragie). Elles vont surtout infecter l'urètre mais peuvent remonter plus haut au sein des organes reproducteurs et provoquer des infections de la prostate, (prostatites), des épididymes (épididymite) et des testicules (orchites).>>> Lire la suite:Symptômes